Comment bien remplir des notes de frais : exemple et modèle

17/06/2022

Lorsqu'il s'agit d'obtenir le remboursement de vos dépenses professionnelles, la préparation et la soumission d'un rapport de dépenses approprié constituent la première étape du processus. Cet article vous fournit tous les éléments dont vous avez besoin pour savoir comment bien remplir des notes de frais, avec un exemple et un modèle de rapport de dépenses à télécharger. Nous finissons l’article aussi par nos recommandations pour digitaliser et fluidifier ce processus. Voyons donc ensemble :

  1. Qu’est-ce qu’une note de frais ? 

  2. Qu’est-ce qu’un rapport de dépenses (avec modèle) ?

  3. Nos conseils pour bien remplir ses notes de frais (avec exemple)

  4. Comment digitaliser le processus de gestion des notes de frais

1. Qu'est-ce qu'une note de frais ?

Une note de frais est un document établi par un salarié afin d'être remboursé des frais professionnels avancés pour le compte de son employeur.

L'employeur est légalement tenu de rembourser ces frais pour le salarié dans leur intégralité et à temps.

Le type de dépenses professionnelles remboursables par l’employeur sont généralement les frais de déplacement, de logement ou de repas. Toutefois, selon la nature de l’activité de l’entreprise et le contexte de la mission, il se peut que le salarié avance d’autres types de dépenses pour le compte de l’entreprise qui doivent être remboursés.

Selon les procédures de l’entreprise, les demandes de remboursement peuvent se faire sur un rythme régulier (une fois par mois par exemple, en même temps que le virement du salaire) ou au fur et à mesure des dépenses engagées.

2. Qu'est-ce qu'un rapport de dépenses ?

En tant que salarié, quand vous avancez des dépenses pour le compte de l’entreprise, vous devez récapituler ces dépenses à votre employeur pour vous faire rembourser. Ce document est ce qu’on appelle le rapport de dépenses.

Le rapport de dépenses professionnelles est donc un tableau récapitulatif de vos dépenses engagées sur une période donnée (généralement un mois) pour le compte de votre employeur. Ce document, accompagné des justificatifs des dépenses (les factures relatives à vos dépenses), est la base sur laquelle le service comptable de votre employeur va déclencher le remboursement de ces dépenses. 

D’habitude, le service comptable ou financier va vous soumettre un modèle sous forme de tableau (type tableau Excel) pour y renseigner toutes vos dépenses mais si ce n’est pas le cas, nous vous conseillons de le faire vous-même ou de vous appuyer sur ce modèle téléchargeable ci-dessous. Cela vous facilitera la tâche et vous évitera tout oubli ou erreur de calcul.

Télécharger le modèle de rapport de dépenses (avec indemnités kilométriques)

Télécharger le modèle de rapport de dépenses (sans indemnités kilométriques)

3. Nos conseils pour bien remplir ses notes de frais (avec exemple)

Une note de frais bien remplie doit obligatoirement mentionner certains éléments et être accompagnée du justificatif de paiement, à savoir la facture reçue lors du paiement. 

Voilà ce que vous devez inclure dans vos notes de frais, dans le cadre du rapport de dépenses : 

- Date de la dépense - Description de la dépense - Montant de la dépense - Identité et coordonnées du salarié ayant effectué la dépense - Identité et coordonnées du fournisseurs ayant reçu le paiement S’il y a bien-sûr plusieurs dépenses, il faut récapituler la somme de toutes les dépenses à la fin du document, le dater et le signer avant de le transmettre à la comptabilité accompagné des factures justificatives.

Basé sur le modèle partagé ci-dessus, voilà à quoi doit ressembler votre rapport de dépenses bien rempli :

4. Comment digitaliser le processus de gestion des notes de frais

Il existe un bon nombre d’outils qui peuvent aider l’entreprise à digitaliser et faciliter le processus de gestion des notes de frais. 

A l’étranger (Europe et Etats-Unis notamment), vous avez le choix entre plusieurs solutions comme Mooncard ou Spendesk. Ce sont des outils développés pour aider les entreprises à mieux optimiser les dépenses des collaborateurs avec des cartes de paiements professionnelles / cartes bancaires virtuelles destinées à l’activité professionnelle. 

Ces solutions permettent non seulement d’éviter aux salariés d’avancer les frais de leurs propres comptes personnels mais aussi de faciliter le suivi et le récapitulatif des dépenses pour l’équipe comptable et financière à travers des tableaux de bords automatisés. 

Au Maroc, il n’y a clairement pas autant de choix. Certains CRMs et ERPs proposent cela comme fonction supplémentaire reliée aux comptes utilisateurs des employés, mais ces solutions souvent surdimensionnées s’avèrent coûteuses pour l’entreprise et pas forcément destinées à cela.

C’est pour cela que nous avons développé Naps Pro au Maroc, qui est une solution spécialisée dans cette tâche. 

Pour les entreprises qui souhaitent optimiser la gestion des dépenses professionnelles des employés, nous proposons des cartes professionnelles reliées à une application mobile et une interface de gestion pour les managers. La transmission des justificatifs de paiement se fait par une photo de la facture qui est instantanément numérisée, liée à la dépense et transmise aux managers. A n’importe quel moment, l’équipe managériale peut exporter les dépenses de l’interface, automatiquement classées et récapitulées. 

Vidéo de présentation Naps Pro

Demander un RdV pour découvrir Naps Pro

En fin de compte, le processus de gestion des notes de frais n’est pas compliqué quand on est méthodique et doté des bons outils. Que ce soit pour l’employeur ou le salarié, cela n’a pas à être une tâche chronophage, frustrante et sujette à l’erreur. Notre meilleure recommandation est bien-sûr de digitaliser le processus et de s'équiper d’un bon outil numérique de gestion. Cela reste le meilleur moyen en termes de visibilité sur les dépenses, d’organisation et de rapidité de traitement.

Partagez cet article

Nos derniers articles

Comment bien remplir des notes de frais : exemple et modèle Notes de frais

Lorsqu'il s'agit d'obtenir le remboursement de vos dépenses professionnelles, la préparation et la soumission d'un rapport de dépenses approprié constituent la première étape du processus. Cet article vous fournit tous les éléments dont vous avez besoin pour savoir comment bien remplir des notes de frais, avec un exemple et un modèle de rapport de dépenses à télécharger. Nous finissons l’article aussi par nos recommandations pour digitaliser et fluidifier ce processus. Voyons donc ensemble :

  1. Qu’est-ce qu’une note de frais ? 

  2. Qu’est-ce qu’un rapport de dépenses (avec modèle) ?

  3. Nos conseils pour bien remplir ses notes de frais (avec exemple)

  4. Comment digitaliser le processus de gestion des notes de frais

1. Qu'est-ce qu'une note de frais ?

Une note de frais est un document établi par un salarié afin d'être remboursé des frais professionnels avancés pour le compte de son employeur.

L'employeur est légalement tenu de rembourser ces frais pour le salarié dans leur intégralité et à temps.

Le type de dépenses professionnelles remboursables par l’employeur sont généralement les frais de déplacement, de logement ou de repas. Toutefois, selon la nature de l’activité de l’entreprise et le contexte de la mission, il se peut que le salarié avance d’autres types de dépenses pour le compte de l’entreprise qui doivent être remboursés.

Selon les procédures de l’entreprise, les demandes de remboursement peuvent se faire sur un rythme régulier (une fois par mois par exemple, en même temps que le virement du salaire) ou au fur et à mesure des dépenses engagées.

2. Qu'est-ce qu'un rapport de dépenses ?

En tant que salarié, quand vous avancez des dépenses pour le compte de l’entreprise, vous devez récapituler ces dépenses à votre employeur pour vous faire rembourser. Ce document est ce qu’on appelle le rapport de dépenses.

Le rapport de dépenses professionnelles est donc un tableau récapitulatif de vos dépenses engagées sur une période donnée (généralement un mois) pour le compte de votre employeur. Ce document, accompagné des justificatifs des dépenses (les factures relatives à vos dépenses), est la base sur laquelle le service comptable de votre employeur va déclencher le remboursement de ces dépenses. 

D’habitude, le service comptable ou financier va vous soumettre un modèle sous forme de tableau (type tableau Excel) pour y renseigner toutes vos dépenses mais si ce n’est pas le cas, nous vous conseillons de le faire vous-même ou de vous appuyer sur ce modèle téléchargeable ci-dessous. Cela vous facilitera la tâche et vous évitera tout oubli ou erreur de calcul.

Télécharger le modèle de rapport de dépenses (avec indemnités kilométriques)

Télécharger le modèle de rapport de dépenses (sans indemnités kilométriques)

3. Nos conseils pour bien remplir ses notes de frais (avec exemple)

Une note de frais bien remplie doit obligatoirement mentionner certains éléments et être accompagnée du justificatif de paiement, à savoir la facture reçue lors du paiement. 

Voilà ce que vous devez inclure dans vos notes de frais, dans le cadre du rapport de dépenses : 

- Date de la dépense - Description de la dépense - Montant de la dépense - Identité et coordonnées du salarié ayant effectué la dépense - Identité et coordonnées du fournisseurs ayant reçu le paiement S’il y a bien-sûr plusieurs dépenses, il faut récapituler la somme de toutes les dépenses à la fin du document, le dater et le signer avant de le transmettre à la comptabilité accompagné des factures justificatives.

Basé sur le modèle partagé ci-dessus, voilà à quoi doit ressembler votre rapport de dépenses bien rempli :

4. Comment digitaliser le processus de gestion des notes de frais

Il existe un bon nombre d’outils qui peuvent aider l’entreprise à digitaliser et faciliter le processus de gestion des notes de frais. 

A l’étranger (Europe et Etats-Unis notamment), vous avez le choix entre plusieurs solutions comme Mooncard ou Spendesk. Ce sont des outils développés pour aider les entreprises à mieux optimiser les dépenses des collaborateurs avec des cartes de paiements professionnelles / cartes bancaires virtuelles destinées à l’activité professionnelle. 

Ces solutions permettent non seulement d’éviter aux salariés d’avancer les frais de leurs propres comptes personnels mais aussi de faciliter le suivi et le récapitulatif des dépenses pour l’équipe comptable et financière à travers des tableaux de bords automatisés. 

Au Maroc, il n’y a clairement pas autant de choix. Certains CRMs et ERPs proposent cela comme fonction supplémentaire reliée aux comptes utilisateurs des employés, mais ces solutions souvent surdimensionnées s’avèrent coûteuses pour l’entreprise et pas forcément destinées à cela.

C’est pour cela que nous avons développé Naps Pro au Maroc, qui est une solution spécialisée dans cette tâche. 

Pour les entreprises qui souhaitent optimiser la gestion des dépenses professionnelles des employés, nous proposons des cartes professionnelles reliées à une application mobile et une interface de gestion pour les managers. La transmission des justificatifs de paiement se fait par une photo de la facture qui est instantanément numérisée, liée à la dépense et transmise aux managers. A n’importe quel moment, l’équipe managériale peut exporter les dépenses de l’interface, automatiquement classées et récapitulées. 

Vidéo de présentation Naps Pro

Demander un RdV pour découvrir Naps Pro

En fin de compte, le processus de gestion des notes de frais n’est pas compliqué quand on est méthodique et doté des bons outils. Que ce soit pour l’employeur ou le salarié, cela n’a pas à être une tâche chronophage, frustrante et sujette à l’erreur. Notre meilleure recommandation est bien-sûr de digitaliser le processus et de s'équiper d’un bon outil numérique de gestion. Cela reste le meilleur moyen en termes de visibilité sur les dépenses, d’organisation et de rapidité de traitement.

Le e-commerce au Maroc Ecommerce

Quel est l’état des lieux du e-commerce au Maroc aujourd’hui ? Cet article vous résume les statistiques les plus importantes du secteur et les acteurs clés du marché pour vous donner un aperçu global et récent. Le numérique est l'économie la plus forte du monde aujourd'hui. 

Si vous avez un doute, il suffit de regarder la valorisation des entreprises du GAFAM, qui captent le plus grand capital du monde, valant plus que le PIB des grandes puissances mondiales comme le Japon, l'Allemagne ou la France. 

La numérisation mondiale a gagné encore plus de poids depuis la crise sanitaire. Les années 2020 et 2021 resteront sans aucun doute des années charnières pour le monde du e-commerce, les consommateurs et les commerçants n’ont fait que l’adopter encore plus vite.

L'accélération de la digitalisation des entreprises n'est plus perçue comme un luxe ou un « caprice de geek ». Les entreprises prennent aujourd’hui ce virage stratégique pour une question de survie et d'espoir pour continuer à créer de la valeur.

Le secteur est encore à ses débuts au pays, le numérique n’a pas encore un poids important dans l’ensemble de l’économie. Il y a encore beaucoup à faire et donc beaucoup d’opportunités à saisir. 

Il convient de toujours bien connaître là où vous mettez les pieds si vous souhaitez démarrer une activité e-commerce au Maroc. Si vous voulez avoir une idée globale de l’activité E-Commerce au Maroc et ses acteurs clés, vous êtes au bon endroit.  

Statistiques sur l’e-commerce au Maroc

Nombre et volume de transactions en e-commerce au Maroc

Comparé aux années précédentes, l’e-commerce marocain est en forte progression.

Au 30 Septembre 2021, c’est près de 15 Millions de transactions et un volume 5,34 Milliards de Dhs qui ont été faites en ligne par carte au Maroc en 9 mois de l’année 2021. 

Cela représente :

  • Une augmentation de 48,4% des transactions et 30,5% du volume par rapport à la même période en 2020 

  • Et un bon de plus de 109% des transactions et 61,7% du volume par rapport à la même période en 2019.

(Source : étude annuelle du Centre Monétique Interbancaire du 30 Septembre 2021)

Qu'est-ce qui se vend le mieux au Maroc en e-commerce ? 

Une étude du groupe Sunergia sur les comportements des cyberconsommateurs marocains met en avant les secteurs où les marocains payent le plus en ligne :

  • 67% des consommateurs qui achètent en ligne utilisent les services de paiement en ligne des factures

  • 37% des consommateurs qui achètent en ligne achètent des produits liés à la mode (plus de 50% sur la tranche 18-24 ans)

  • 28% des consommateurs qui achètent en ligne achètent des billets et des réservations d’hôtels pour leurs voyages.

(Source : Sunergia “E-commerce au Maroc: comportements, profils et freins en 2020”)

Qui sont les acteurs principaux du E-commerce au Maroc ?

Les sites e-commerce les plus forts au Maroc

Avoir une offre de produits et services diversifiée est une condition importante pour l’essor de l’e-commerce au Maroc. 

Ces dernières années, le nombre de nouveaux sites marchands marocains progresse lentement mais sûrement et nous observons l’émergence de grands acteurs locaux. Nous estimons à plus de 2000 le nombre de sites e-commerce marocains actifs aujourd’hui au pays et à leur tête en termes de trafic Jumia.ma et Avito.ma (Consulter le top 50 des sites web les plus visités au Maroc)

Certains sites marchands internationaux arrivent aussi à capter une partie importante du trafic des e-consommateurs au Maroc et à leur tête Aliexpress.

L’adaptation des entreprises traditionnelles et des opérateurs publics pour offrir un moyen de paiement en ligne est aussi en bonne route, à l’image des fournisseurs d’eau / électricité / télécoms / la Direction Générale des Impôts… Cette tendance participe grandement à la démocratisation du paiement en ligne et de l’activité e-commerce chez les marocains. 

Les PSP (Payment Service Provider) et les banques

Le PSP est l’opérateur qui fournit la page de paiement des sites marchands, vers laquelle le client est redirigé pour entrer ses coordonnées bancaires. 

Il convient de souligner ici que le rôle principal du PSP est de sécuriser l'achat en mettant en œuvre tous les moyens et contrôles nécessaires pour s'assurer que les coordonnées bancaires du client ne soient divulguées à personne, y compris au commerçant. Par conséquent, un PSP doit être certifié par un organisme de réglementation pour fonctionner. 

Chez nous à Naps, c’est sur ce volet là que nous intervenons. Nous fournissons aux sites e-commerce ce système de paiement intégré à leur site web avec notre solution Naps E-Commerce, accréditée par Bank Al Maghrib. Nous soutenons nos clients pour la mise en service technique et la conformité légale. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre offre E-Commerce, nous vous invitons à consulter la page Naps E-Commerce.

Demander un rendez-vous 

De l’autre côté de la transaction, il y a la banque du client final. C’est la banque qui a à charge de vérifier l'éligibilité de la carte utilisée pour effectuer cet achat, c’est à dire que : le solde est suffisant, le client est bien à l’origine de la transaction (à travers la vérification 3D Secure par exemple), la carte n'est pas bloquée, la dotation e-commerce est suffisante… Si les conditions sont bien remplies, la banque donne alors son autorisation pour la transaction.

Plus ces acteurs s’améliorent, plus les transactions E-Commerce sont fiables et fluides. Ils sont donc importants pour assurer la fluidité du circuit technique et garantir au consommateur la sécurité de ses informations personnelles et de son argent.

Les acteurs logistiques

Le développement de la logistique au dernier kilomètre est une condition sine qua none pour le développement de l’activité E-commerce.

En effet, la possibilité de livrer rapidement et avec un service qualitatif et compétitif renforce l’attractivité des sites marchands. Aujourd’hui au Maroc, plusieurs nouveaux acteurs logistiques spécialisés e-commerce ont vu le jour et les acteurs traditionnels ont commencé à adapter leurs offres à cette nouvelle demande (à l’image de l’offre Chronodiali de Barid Al Maghrib). 

Les plus grands sites marchands, disposant des ressources nécessaires, entreprennent même la création de leur propre service de logistique comme Jumia Logistics Service qui sert bien-sûr la maison mère mais aussi toute entreprise souhaitant bénéficier de services logistiques pour l’e-commerce. 

Quel avenir pour le e-commerce au Maroc

Pour finir, il est indéniable qu’aujourd’hui au Maroc, les internautes sont plus enclins à payer en ligne par carte bancaire et les entreprises locales sont de plus en plus nombreuses à proposer la commande de leurs produits / services en E-Commerce. 

Toutefois, le poids du e-commerce au Maroc reste minime dans l’économie du Royaume. Sur le PIB du commerce de détail, le E-Commerce est estimé valoir à peine entre 1 % et 2 % du marché. Il y a donc encore beaucoup de défis à relever pour l’essor du secteur et espérer se hisser au niveau d’acteur international. 

L’émergence d’acteurs de taille en si peu de temps nous montre toutefois que les opportunités de croissance exponentielle sont là et qu’il est temps d’oser entreprendre plus massivement dans le secteur.

Chez Naps, nous avons pris le parti d’innover pour la meilleure expérience de paiement en ligne (pour l’administrateur du site web et pour le client final) et nous sommes très optimistes par rapport à l’avenir du secteur. 

Si vous êtes intéressé par lancer une activité E-Commerce au Maroc, n’hésitez pas à nous en faire part et construisons ensemble une expérience unique pour les utilisateurs !

Demander un rendez-vous 

Casablanca Smart City : le futur de la ville Smart City

Casablanca est une ville en constante évolution et s'adapte aux besoins changeants de ses habitants et des nouveaux modes de vie. La route vers la Smart City est déjà entamée aujourd'hui.

Alors que le monde devient de plus en plus numérique, Casablanca aussi - avec de nouveaux projets et initiatives lancés en permanence pour améliorer le niveau de vie dans la ville. 

Au fur et à mesure que Casablanca évolue, il est essentiel que ses dirigeants pensent non seulement aux projets d'infrastructure traditionnels tels que de nouvelles routes et de nouveaux immeubles, mais également à des moyens innovants de faciliter la vie de ses citoyens.

C'est pour cela que le projet de rendre Casablanca une Smart City est d'une importance capitale pour son avenir et pour la qualité de vie des Casablancais. 

Le monde change et Casablanca ne restera pas derrière !

  1. Qu'est-ce qu'une Smart City ?

  2. Les différents aspects d'une Smart City

  3. Comment Casablanca prépare l'avenir

  4. Naps soutient la ville de Casablanca pour devenir une Smart City

 

Qu'est-ce qu'une Smart City ?

La Smart City est un modèle de ville innovant qui s'appuie sur les technologies numériques pour améliorer la qualité de vie de ses citoyens. 

C'est un écosystème urbain qui utilise la technologie pour rendre les villes plus vivables, efficaces et durables. 

La Smart City est également appelée ville intelligente, ville riche en informations ou cyber-ville

Il n'existe pas de définition unique d'une ville intelligente, mais certaines caractéristiques clés sont communes à la plupart des définitions.

Les différents aspects d'une Smart City

Une ville intelligente est construite sur une base de mobilité et de communication. Les citoyens doivent pouvoir se déplacer facilement dans la ville et accéder aux informations de manière rapide et fiable. Les administrations municipales doivent disposer de systèmes de communication efficaces afin de pouvoir partager des données et collaborer entre elles.

La sécurité est un autre élément essentiel d'une ville intelligente à travers la sécurité routière améliorée et les nouveaux moyens mis à disposition des autorités locales pour contrer la criminalité locale.

Certaines des technologies utilisées dans les villes intelligentes comprennent par exemple les capteurs, les outils d'analyse de Big Data et l'Internet des objets.

Les capteurs peuvent être utilisés pour surveiller des éléments tels que la qualité de l'air, les embouteillages et les niveaux de bruit. Les données volumineuses peuvent être utilisées pour suivre des éléments tels que la consommation d'énergie et les modèles de trafic. L'Internet des objets fait référence aux appareils qui sont connectés à Internet et peuvent communiquer entre eux.

A partir de quand peut-on dire qu'une ville est intelligente ?

En résumé, une ville est considérée intelligente quand elle est capable d'utiliser la technologie pour améliorer la qualité de vie de ses habitants. 

Avec des systèmes de transport efficaces et durables, et en étant respectueuse de l'environnement. 

Et en déployant également un haut niveau de connectivité numérique et de gestion des données dans le but de rendre la vie dans la ville plus confortable pour ses habitants.

Comment Casablanca prépare l'avenir ?

Casablanca est devenue une ville importante en Afrique et dans le monde.

C'est aujourd'hui la plus grande ville du Maroc et un centre économique important en Afrique et au Moyen-Orient.

Cependant, la ville est confrontée à de nombreux défis, notamment les embouteillages, la pollution et le manque d'infrastructures.

C'est pour cela que le gouvernement marocain et un nombre grandissant d'entreprises privées travaillent ensemble sur un projet visant à transformer Casablanca en Smart City.

Partant du principe qu'une ville intelligente est une ville qui utilise la technologie pour améliorer la qualité de vie de ses habitants, nous pouvons dire que Casablanca peut à l'avenir devenir une ville intelligente de plusieurs façons:

  • En utilisant la technologie pour améliorer la mobilité

La ville pourrait installer des capteurs sur les routes pour détecter les embouteillages, puis utiliser ces informations pour optimiser la fluidité du trafic.

  • En utilisant la technologie pour améliorer la sécurité publique

La ville pourrait installer des caméras et des capteurs dans toute la ville pour détecter la criminalité, puis utiliser ces informations pour déployer plus efficacement les policiers.

  • En utilisant la technologie pour contrôler les niveaux de pollution

La ville pourrait installer des capteurs de qualité de l'air dans tous les recoins de la ville et utiliser les données pour détecter et prévoir les zones où la qualité de l'air est mauvaise. Ces données peuvent aider à prendre les bonnes décisions sur le sujet.

Ainsi qu'un grand nombre d'autres cas d'usages possibles que nous ne détaillerons pas ici tels que :

  • Les véhicules autonomes,

  • Les entrepôts logistiques automatisés,

  • Les immeubles intelligents,

 

Naps soutient la ville de Casablanca pour devenir une Smart City

Chez Naps, cette vision de la ville intelligente, nous la partageons et travaillons pour sa réalisation. 

La carte multi-services CasaWe à destination des Casablancais s'inscrit parfaitement dans cette vision. Une carte pour plusieurs utilisations : carte de paiement, carte de transports ainsi que carte d'accès aux événements sportifs et culturels de la ville.

La carte CasaWe est conçue pour faciliter la vie en ville aux usagers mais aussi pour fluidifier les accès (aux transports, terrains de foot et centres culturels) et réduire les impressions papier (tickets de tramway, bus, matchs de foot, événements...).

Ce service est conçu en collaboration directe avec les représentants de la ville de Casablanca et l’initiative WeCasablanca

 

Découvrir la carte CasaWe

 

Pour conclure, la ville de Casablanca évolue rapidement et son avenir en tant que Smart City est déjà en cours de déploiement. La mise en place de nombreuses initiatives nouvelles et innovantes sont une excellente nouvelle pour les citoyens de Casablanca.

Cette direction nous encourage à penser qu'à l'avenir les casablancais auront accès à de meilleurs services urbains et à une meilleure qualité de vie. C'est aussi une bonne nouvelle pour les entreprises, car la ville devient de plus en plus attractive pour les investisseurs.